Bienvenue

Bienvenue sur ce modeste blog dédié à l'information artistique et culturelle dont nous avons connaissance.

Nous recevrons avec plaisir toute information concernant un évènement que vous organisez, un livre que vous venez d'écrire, un CD que vous venez d'enregistrer...

Ce blog est géré par un journaliste professionnel.








samedi 19 décembre 2015

L'OPRL à l'heure du Nouveau Monde

Un Nouvel An au Nouveau Monde


L’OPRL fête le Nouvel An par un road trip américain : John Adams, George Gershwin et le plus jazzy des concertos français (Ravel). Avec Christoph Campestrini et le pianiste Nelson Goerner.


Pour ses concerts de Nouvel An, le jeudi 7 janvier à 20 heures à Bruxelles (dans le cadre de la thématique « Urban Vibes » de Bozar) et le vendredi 8 janvier à 20h à la Salle Philharmonique de Liège, l'Orchestre Philharmonique Royal de Liège s'envole vers le Nouveau Monde aux côtés du chef autrichien Christoph Campestrini. L’extraordinaire City Noir de John Adams, créé par Gustavo Dudamel en 2009 avec son Orchestre Philharmonique de Los Angeles, est une symphonie inspirée par les atmosphères des films noirs américains des années 1940-1950. John Adams propose une musique à l’énergie communicative : « J'ai été stimulé par l’idée qu’il existe un genre authentique de musique symphonique conjugué au jazz, un style orchestral fondamentalement américain et une tradition qui remonte au début des années 1920 ». 


photo Jean Baptiste Millot
Le Concerto en sol de Ravel (1931), empreint de l'esprit du jazz des Années folles, permet à l’OPRL d’accueillir à nouveau le fabuleux pianiste argentin Nelson Goerner : il testera le nouveau piano Steinway qu'il a lui-même choisi à Hambourg en juillet dernier. Acclamé dans Schumann, Debussy, Chopin ou Rachmaninov, il vient de publier un disque Chopin chez Alpha (Diapason d’or, Choc de Classica, Choix de France Musique…).
 

Cap enfin sur New York avec George Gershwin et Un Américain à Paris (1928). Immortalisée par le film de Vincente Minnelli (1951), cette œuvre courte et haute en couleurs imagine la promenade d’un touriste américain dans la capitale française. Une sorte de « chassé-croisé » avec Ravel qui, au même moment, imaginait depuis Paris les sonorités de la musique américaine…

 

Ce concert est également donné le mardi 12 janvier à 20 heures à l'Auditorium du Nouveau Siècle de Lille (Un Américain à Paris y est remplacé par les Danses Symphoniques de West Side Story de Bernstein). À Liège, une rencontre avec Christoph Campestrini est proposée le mercredi 6 janvier à 18h30 : une manière de faire plus ample connaissance avec ce chef autrichien polyglotte, formé à la Juilliard School de New York et à l’Université de Yale, qui a notamment dirigé l’OPRL au Musikverein de Vienne en 2011.