Bienvenue

Bienvenue sur ce modeste blog dédié à l'information artistique et culturelle dont nous avons connaissance.

Nous recevrons avec plaisir toute information concernant un évènement que vous organisez, un livre que vous venez d'écrire, un CD que vous venez d'enregistrer...

Ce blog est géré par un journaliste professionnel.








jeudi 28 avril 2016

Rencontre entre un violon chinois et un saz

 Nuit de jade

 

 

Sur le label belge "Homerecords", voici le fruit d'une rencontre unique entre un maître du violon traditionnel chinois, Guo Gan et  Emre Gültekin, un spécialiste de la musique turque et du saz.

 
Deux mondes qui, à priori, n'auraient rien en commun... «Baliverne !» disent les instruments quand ils sont aux mains de musiciens dont l'ouverture d'esprit est manifeste...
 
Le début du voyage... Au Levant, le Er Hu, violon traditionnel chinois, évoque une amoureuse.
Quand un blues est suggéré par une guitare fretless sur la ritournelle d'un üçtelli.
 
Ensuite, la caravane avance, pleine de sonorités d'autres luths lavta, baglama, tânbur et de percussions riq et deholla. Au passage, un chant de Pir Sultan Abdal, auteur du 16ème siècle, mis en chanson par Lütfü Gültekin. D'autres de ses mélodies, en fin de voyage, sont un hommage à Hasret Gültekin. On n'est pas loin de Sivas. Anadolu, la Mère Patrie. Nemrut fait un petit clin d'oeil aux Na de Chine. «Lune de Jade» est une petite merveille de musicalité, un album plein de poésie et de finesse réveillant nos émotions enfouies