Bienvenue

Bienvenue sur ce modeste blog dédié à l'information artistique et culturelle dont nous avons connaissance.

Nous recevrons avec plaisir toute information concernant un évènement que vous organisez, un livre que vous venez d'écrire, un CD que vous venez d'enregistrer...

Ce blog est géré par un journaliste professionnel.








vendredi 9 septembre 2016

A Liège et à Bruxelles, le choc des Titans pour l'OPRL

Le choc des titans

Deux concerts d’ouverture de saison pour l’OPRL et Christian Arming, les 22 et 23 septembre à Bruxelles et Liège. En invité, l’un des violonistes majeurs de notre temps, Thomas Zehetmair.
Mahler et sa 1re Symphonie « TITAN »

L’OPRL et son directeur musical, Christian Arming, ouvrent leur saison « Mythes et légendes » le vendredi 23 septembre à 20 heures à la Salle Philharmonique de Liège avec une œuvre de grande envergure, la Première Symphonie de Gustav Mahler (1888), surnommée « Titan » par référence au roman de l’écrivain romantique Jean Paul. Glorification de la vie intérieure d’un héros, son énergie tellurique irrésistible alterne avec des moments de grand lyrisme et des références populaires, comme la chanson « Frère Jacques » transformée… en marche funèbre. Un premier coup de maître pour Mahler… dont on peut rappeler qu’il est venu diriger sa Deuxième Symphonie à Liège, en 1899 !
Ce concert est aussi l’occasion d’entendre pour la première fois à Liège le violoniste (et chef d’orchestre) Thomas Zehetmair, féru de musiques des XXe et XXIe siècles. Il est le héros du Deuxième Concerto pour violon de Bartók (1939), une œuvre expressionniste à l’allure d’une grande rhapsodie.

photo Keith Pattisson


À Bruxelles, la 8e Symphonie de Dvořák

Le jeudi 22 octobre à 20 heures, au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles, l’OPRL fait aussi l’ouverture de sa saison à BOZAR. La première partie est identique au programme de Liège avec Thomas Zehetmair et le Deuxième Concerto pour violon de Bartók. Christian Arming, ardent défenseur de la musique tchèque, dirige ensuite la Huitième Symphonie de Dvořák (1889). Baignée d’une atmosphère pastorale, cette symphonie voit le jour pendant les promenades du compositeur dans les landes et les forêts de sa propriété de Vysoká.


déjà au Festival de Besançon Franche-Comté

Notons qu’avant Bruxelles et Liège, l’OPRL donne ces symphonies de Mahler et Dvořák les 14 et 15 septembre, à Besançon et Belfort, dans le cadre du Festival de musique de Besançon Franche-Comté (avec Tedi Papavrami dans des concertos pour violon de Prokofiev et Sibelius).