Bienvenue

Bienvenue sur ce modeste blog dédié à l'information artistique et culturelle dont nous avons connaissance.

Nous recevrons avec plaisir toute information concernant un évènement que vous organisez, un livre que vous venez d'écrire, un CD que vous venez d'enregistrer...

Ce blog est géré par un journaliste professionnel.








mercredi 14 décembre 2016

A Bruxelles, un premier festival art nouveau et art déco

Du 11 au 26 mars 2017, le Brussels Art Nouveau & Art Deco – BANAD – Festival offrira 10 adresses inédites à son programme. Succédant à la Biennale Art Nouveau et Art Déco, ce premier BANAD Festival sera, promet-on, "le rendez-vous par excellence pour les amoureux de ces deux styles architecturaux très présents à Bruxelles".

Durant les trois derniers week-ends de mars, le BANAD Festival proposera des
visites guidées d’une cinquantaine d'intérieurs exceptionnels dans les styles Art nouveau et Art Déco – et toujours habitées au quotidien.

Au programme figurent dix nouvelles demeures, qui n’ont pas participé aux Biennales passées.

Les voici regroupées d’après les week-ends où elles ouvriront leurs portes.
Les 11 et 12 mars, l’on pourra ainsi découvrir pour la première fois la maison sise au 42 rue Belle Vue à Bruxelles Elle est la première d’une suite de trois demeures conçues par Ernest Blérot, que l’architecte s’était construit pour lui-même deux ans auparavant. À noter que les occupants offriront deux concerts privés aux visiteurs. Cinq autres nouvelles adresses sont situées à Ixelles. Le Contemporary Art Brussels (CAB) est un espace d’exposition privé de 800 m2 lancé en 2012 par le collectionneur Hubert Bonnet dans un bâtiment Art Déco près des Etangs d’Ixelles. La Maison Aimable Delune, construite en 1902-1903 pour l’usage personnel de l'architecte, a été classée en 2006. L’hôtel de maître situé au 123 rue de l'Arbre Bénit était le domicile de l’architecte Paul Saintenoy. En 1897, il rénova dans un style éclectique ce bâtiment qui appartient depuis 1956 à la Mission catholique hongroise. Le Palais du Congo, est un immeuble à appartements de style Art Déco, construit en 1930 par et pour l'architecte et promoteur immobilier Jean-Florian Collin. La maison Watteyne, est une maison bourgeoise Art nouveau, d’une composition asymétrique remarquable, conçue par architecte Franz Tilley en 1901.

Pour les
18 et 19 mars, le BANAD Festival a déniché une nouvelle adresse à Saint-Gilles : la galerie Pascal Polar, dans un bâtiment de cinq étages de style Art Déco.

Les
25 et 26 mars, trois autres nouvelles demeures offriront leur intérieur au regard du public. Tout d’abord la maison construite par E. Van Lerberghe à Schaerbeek, avec sa logette en bois caractéristique en façade. À Woluwe-Saint-Lambert, c’est la Résidence Insula, un immeuble à appartements moderniste de 1935 pour lequel l’architecte Georges France s’est inspiré du style Paquebot, qui ouvre les portes. Dernière nouveauté, le Résidence Palace, est un immeuble à appartements luxueux conçu juste après la Première Guerre mondiale par architecte suisse Michel Polak, qui héberge aujourd’hui l’International Press Center.

Au programme figurent également des
promenades à pied, à vélo et en bus (toujours accompagnées de guides professionnels). Durant les week-ends et en semaine, des concerts, des expositions et d’autres événements culturels seront organisés en collaboration avec des partenaires de prestige tels que Flagey, la Chapelle Musicale Reine Elisabeth, la Fondation CIVA, le Réseau Art nouveau Network (RANN) et le Festival Artonov.

En outre, le Festival BANAD proposera pour la première fois un
programme spécial pour les familles. Le dimanche 19 mars, (grands-)parents et (petits-)enfants pourront participer à un jeu de pistes et à deux visites guidées spéciales (une à vélo et une à pied). Autre nouveauté : les vendredis 17 et 24 mars seront réservés à des groupes privés souhaitant visiter des intérieurs. Il est possible de réserver dès maintenant en contactant Voir et Dire Bruxelles.

Enfin, en clôture, le Festival BANAD organisera le
dimanche 26 mars la foire d’objets et le salon des restaurateurs, qui avaient rencontré un grand succès lors de la dernière biennale. Des artisans y partageront leur savoir-faire et un expert de la maison Tajan proposera une expertise gratuite des objets des visiteurs.