Bienvenue

Bienvenue sur ce modeste blog dédié à l'information artistique et culturelle dont nous avons connaissance.

Nous recevrons avec plaisir toute information concernant un évènement que vous organisez, un livre que vous venez d'écrire, un CD que vous venez d'enregistrer...

Ce blog est géré par un journaliste professionnel.








jeudi 12 mai 2016

A Liège, nouveau CD de l'OPRL

YsaŸE, « Neiges d’antan » 
 
nouveau CD de l’OPRL
avec deux jeunes violonistes de l’école française
 
 
Après « Harmonies du soir », Jean-Jacques Kantorow et l’OPRL poursuivent l’enregistrement des œuvres concertantes d’Ysaÿe (Musique en Wallonie). Le violon est à l’honneur avec deux concertmeister de l’Orchestre Philharmonique de Radio France, passés par la classe de Kantorow : Amaury Coeytaux et Svetlin Roussev.

 
Le chef d’orchestre français Jean-Jacques Kantorow, également violoniste et très grand connaisseur d’Ysaÿe, dirige l’OPRL et les solistes Svetlin Roussev et Amaury Coeytaux dans des poèmes pour violon et orchestre d’Eugène Ysaÿe. Une suite logique et attendue au disque « Harmonies du soir » (2014, Musique en Wallonie), qui rassemblait huit solistes de l’OPRL, et avait entre autres été récompensé d’un Diapason d’or, et d’un 10 de Klara et de « Luister ».

Au fil du temps, le souvenir du virtuose génial que fut Eugène Ysaÿe (Liège, 1858 – Bruxelles, 1931) a fini par supplanter dans la mémoire collective sa qualité de compositeur. Il convient cependant de rappeler qu’Ysaÿe a créé, au travers de ses poèmes pour instruments à cordes, un genre foncièrement nouveau et original, se distinguant par une science de l’écriture et une richesse harmonique éloignées des mérites purement virtuoses de ses compositions du début. D’une certaine façon, ils peuvent être considérés comme une sorte de chainon reliant les traditions esthétiques germanique et française, une union du romantisme germanique et de l’impressionnisme français.