Bienvenue

Bienvenue sur ce modeste blog dédié à l'information artistique et culturelle dont nous avons connaissance.

Nous recevrons avec plaisir toute information concernant un évènement que vous organisez, un livre que vous venez d'écrire, un CD que vous venez d'enregistrer...

Ce blog est géré par un journaliste professionnel.








vendredi 28 octobre 2016

A Charleroi, Reg'Arts décalés

Du 10 novembre 2016 au 11 février 2017, le Musée des Beaux-Arts de Charleroi accueille l’exposition “Reg’Arts décalés”. C’est une exposition participative, la première en Fédération Wallonie-Bruxelles, dans laquelle les commissaires d’exposition sont des membres du public. Ce projet avait obtenu le Prix Boost 2016 de Prométhéa, à raison de 3000 euros.
Que se passe-t-il lorsque c’est le public qui prend les commandes d’un musée ? Le Museum M à Louvain avait tenté l’expérience en 2015. Avec un tel succès que trois musées de Charleroi — le Musée des Beaux-Arts, le Musée de la Photographie et la coopérative CERA — ont décidé à leur tour de charger le public dimaginer et monter une exposition à partir de leurs collections.
Encadrés par l’association Mooss, les trois musées ont élaboré une nouvelle méthodologie en vue d’une participation active du public dans leurs musées. Le public, généralement passif, devient en effet un acteur dans la mise en valeur de lart, endossant tous les rôles : du discours de l’exposition au choix des œuvres en passant par la scénographie, l’accrochage, la communication et la médiation. Au total, 37 « commissaires » de toutes les tranches d’âge ont été recrutés parmi les amis des musées, par le biais du CPAS, d’autres lieux culturels, des maisons de quartier et de jeunes de Charleroi, des conseils de participation, etc...
Après s’être familiarisés avec la conception d’une exposition, ils sont allés à la rencontre des œuvres d’art dans les réserves des trois musées. Le résultat de cette expérience est « RegArts décalés », une exposition qui veut changer le regard du visiteur sur les œuvres, les artistes et jusqu’à la notion même dexposition.
Choisies parmi les collections de la Cera, du Musée de la Photographie et du Musée des Beaux-Arts, les quelque 50 pièces proposées dans cette exposition font l’objet d’une mise en scène spectaculaire entièrement pensée par les citoyens-participants pour mettre le visiteur au centre même du dispositif de présentation.
Le jury du Prix aKCess 2016 de Prométhéa avait été séduit par le dynamisme de ces trois institutions culturelles, la possibilité pour les participants de sélectionner les œuvres dans trois collections différentes et la réappropriation du projet « Publiek aan zet » qui avait connu un franc succès à Louvain.